Fraternité Rosicrucienne Antique (F.R.A.) — français

Fraternitas Rosicruciana Antiqua
Fraternité Rosicrucienne Antique (F.R.A.)
Arnoldo Krumm-Heller

par Peter-R. König

Memphis-Misraim, Gérard Encausse, Papus, Theodor Reuss, Heinrich Klein, Theosophie, Rudolf Steiner, Carl Kellner, Franz Hartmann, Spencer Lewis, A.M.O.R.C., F.R.A., Hans Rudolf Hilfiker, Franciso J. Maderos, Venustiano Carranza, Aleister Crowley, Martha Kuentzel, Karl Germer, Heinrich Birven, Heinrich Traenker, Herbert Fritsche, Ernst C. Peithmann, E.T. Kurtzahn, Constant Chevillon, Joanny Bricaud, H.J. Metzger, Eglise Gnostique, Reuben Swinburne Clymer, Eduard Munninger Fraternitas Rosicruciana Antiqua - Arnoldo Krumm-Heller - Huiracocha
Arnoldo Krumm-Heller est né en Allemagne le 15 avril 1879. Son père, Ferdinand Krumm était contremaître dans une mine, et sa mère, Ernestine Heller était fille de pasteur. À l'âge de 15 ans, il avait déjà beaucoup voyagé et travaillait au Chili dans les chemins de fer (1). Au contact des Indiens américains, il acquit des compétences indiscutables en médecine et ouvrit une clinique d'abord à Constitution, puis à Santiago. Il suivit les méthodes sévères de traitement de l'espagnol Asuero comme, par exemple, brûler l'intérieur du nez des patients à l'aide d'aiguilles chauffées au rouge (2), prescrire d'énormes quantités de sucre non raffiné à ceux qui souffraient d'ulcères à l'estomac, ou encore placer les mourants dans des baignoires équipées d'un système d'irrigation placé au-dessus de leur tête (3). Cette activité fut assez lucrative pour lui fournir les fonds nécessaires à l'organisation d'expéditions en Amazonie. Il semblerait que nombre de ses découvertes en terre inca soient encore exposée dans les musées allemands (4). Il se maria une première fois en 1897, épusant Rita Aguire Valery, âgée de 18 ans. Il partit pour le Mexique (5) et commença à s'intéresser à la politique. Il fut nommé professeur d'allemand et de littérature et gravit les échelons jusqu'au poste d'officier médecin en chef à l'état-major du Président Francisco J. Maderos (1873-1913). Ultérieurement, le Président Venustiano Carranza (1859-1920) le nomma directeur général des Écoles spéciales locales. Des photographies de Krumm-Heller (6) (la coutume espagnole associe le nom de jeune fille de la mère au nom du père) ornent encore des libraires et des bibliothèques publiques de Bogota en Colombie.



Frater Huiracocha (7)



Le 31 mars 1897, Krumm-Heller devint membre de la Société Théosophique à Paris, initié personnellement par H.S. Olcott. En septembre 1902, Krumm-Heller devint membre honoraire des "Initiés du Thibet" (= Centre Ésoterique Oriental, de Savâk) à Washington, D.C. En 1906, il rencontra Gérard Encausse (Papus) à Paris où ils entreprirent tous les deux des expériences sur les parfumes (8). Le 24 décembre 1907, il devint "membre de première classe" du "Suprême Conseil d'Initiation, Ordre Humanitaire et Scientifique pour le Développement des Études Ésoteriques de l'Orient, Tibet (Inde)" à Paris. Il devint également martiniste, membre de la Loge "Hermanubis" (diplôme no 192). Peu après, le 15 mars 1908, Krumm-Heller fut reçu par Theodor Reuss et Heinrich Klein 90° et 95° du Rite de Memphis-Misraïm pour le Mexique (équivalent au Xème grade de l'O.T.O.). Et le 11 avril 1908, Charles Détré étendit ces mandats aux territoires du Chili, du Pérou, et de la Bolivie. À cette époque, Krumm-Heller était également en contact avec François-Charles Barlet (1838-1921) et l'Hermetic Brotherhood of Light (9).

C'est vers cette époque que Krumm-Heller construisit des temples en Amérique du Sud sous l'autorité de martinistes, également évêques gnostiques, Encausse, Girgois (Buenos Aires), l'américain Davidson et le français Clément (10). Il entretenait des relations amicale avec Franz Hartmann et le franc-maçon mexicain Don Jesus Medina (11). En 1910, Krumm-Heller collabora à la "Scientific Commemorative publication on the occasion of the unveiling of the Humboldt-statue in Mexico". Il se rendit à Lourdes, prétendit avoir été reçu par le Pape et publia en 1918 ses aventures vécues pendant les guerres civiles au Mexique de 1912 à 1916 (12). Certains détails, très intéressants, de sa vie tendraient à démontrer que Krumm-Heller espionna pour le compte de plusieurs États (13). De 1914 à 1918, il fut légât du Mexique et attaché militaire à Berlin où il représenta le Mexique auprès de l'Union Nationale de Weimar en 1919.

À maintes reprises, Krumm-Heller se rendit en Allemagne, en France et en Espagne, mettant à profit ses compétences dans le domaien des langues étrangères. Après l'assassinat du Président du Mexique, Carranza, en 1920, il revint en Allemagne et fil l'acquisition, dès 1920, d'une imprimerie. Il débuta alors une carrière dans le journalisme et se mit à écrire des romans sans valeur litéraire et des livres confus sur la magie sexuelle ascétique. En décembre 1921, il y publia le premier exemplaire de sa revue "Der Rosenkreuzer" (Rosa Cruz), co-rédigé avec Theodor Reuss, où ils se désignent tous les deux comme rosicruciens, héritiers de Carl Kellner et Franz Hartmann (14).

Après la mort de Reuss en 1923, Krumm-Heller se considéra comme le successeur de tous les ordres de Reuss, y compris de l'Église Gnostique. S'appuyant sur les chartes qu'ils avaient eux-mêmes reçues, Heinrich Tränker (charte de 1921) comme Aleister Crowley (charte de 1912) revendiquèrent également la succession de Reuss. En "réalité", il s'agissait du Suisse Hans-Rudolf Hilfiker Aleister Crowley ayant été répudié de l'O.T.O. par Reuss en 1921.

C'est en 1927 que Krumm-Heller commença l'établissement de sa Fraternité Rosicrucienne Antique (F.R.A.), qui comporte sept grades (15), en Amérique du Sud. L'allemand Henri Birven (16), jaloux, dépeint Krumm-Heller comme un personnage trop avare pour consacrer le moindre sou au Grand Oeuvre, bien que Krumm-Heller aut sans dout plus que largement retribué Reuss pour sa charte, ce que Crowley ne fit jamais. Birven ridiculisait Krumm-Heller en faisant des jeux de mots sur son nom de famille, dont les deux parties pouvaient se traduire par malhonnête, ou tordu (Krumm) et quart de shilling, ou piècette (Heller). Il jouait avec l'expression idiomatique allemande "Kein krummer Heller" qui signifie "pas même un quart de shilling en cuivre" ou "pas même une pièce de deux pence".



Huiracocha rencontre Baphomet



Martha Küntzel représentait le "Thelema Verlagsgesellschaft Leipzig". Ancienne amie personnelle de H.P. Blavatsky, elle s'était entièrement compromsie auprès d'Aleister Crowley 1925, et peu après auprès d'Adolf Hitler. Elle croyait qu'il était son fils magique. C'est d'elle que Krumm-Heller reçut l'adresse de Crowley. Il lui écrivit le 17 février 1928, en son anglais très approximatif. Ils se rencontrèrent rapidement, mais il contacta auparavant Karl Germer, qui déclara que plus il voyait Krumm-Heller "moins il lui apparaissait comme quelqu'un de valeur" (17). Germer s'était querellé avec l'ex-théosophiste Heinrich Tränker à propos de controverses financières après la dissolution de la Pansophia (18), de la Fraternitas Saturni, et la visite désastreuse de Crowley chez Tränker et Germer en 1925. Germer reprocha à Krumm-Heller ses propos élogieux sur Tränker. Il voulut empêcher la rencontre entre Krumm-Heller et Charles Leadbeater à Londres. Krumm-Heller proposa de faire une conférence publique sur Crowley, et tous se recontrèrent à Berlin chez Henri Birven: Karl Germer, Gerald Yorke, le collectionneur crowleyen le plus actif au monde (19), membre de l'Astrum Argenteum de Crowley, et Krumm-Heller. Nous ignorons pourquoi Martha Küntzel était absente. Henri Birven raconte que lors de cette rencontre, les exagérations de Krumm-Heller impressionnèrent Crowley qui affirma que Krumm-Heller devait avoir plus fait pour le Grand Oeuvre que lui-même (20). Ils se rendirent tous les deux au Casino (21). Birven, mentionne également les grades maçonniques de Krumm-Heller: 96° pour l'Allemagne; Reuss 97°, Crowley 96° pour l'Angleterre (22). En 1930, Karl Germer et Krumm-Heller rendirent visite à la veuve de Theodor Reuss pour lui acheter tout le matériel de l'Ordre, sans succès en raison du prix demandé, très élevé. Les archives furent transmises à Hans-Rudolf Hilfiker. Après sa rencontre avec Crowley, Krumm-Heller affirma détenir les plus hauts grades de l'O.T.O., de l'A.A. et de l'Église Gnostique (23). L'Église de Krumm-Heller est très éloignée de l'Église Catholique Libérale. En effet, après sa rencontre avec Leadbater à Londres, il s'opposa résolument à la Théosophie (24). Il est plus probable que Krumm-Heller "hérita" de l'Église Gnostique de E.C.H. Peithmann.



Que las Rosas Florezcan



J'ai découvert récemment des documents indiquant que Arnoldo Krumm-Heller a donné à ses enfants une éducation selon les principes nationaux-socialistes, c'est pourquoi son fils, Cuauthemoc fut envoyé à la célèbre école de l'élite Nazi Napola en 1937. Il est apparu récemment un document qui montre que Krumm-Heller, comme de nombreux allemands, a pu avoir des relations avant-guerre avec le régime national-socialiste (25). Krumm-Heller participa à l'organisation de la Croix-Rouge en Espagne, mais quitta l'Espagne pour l'Amérique du Sud après l'accession au pouvoir du général Franco. Il continua de voyager: Palestine, Égypte, Turquie, Rodhésie. Quand la seconde guerre mondiale éclata, il se trouvait en Allemagne et dut y séjourner pendant tout le conflit. Tandis qu'il séjournait dans une clinique allemande de Marburg, en raison de problèmes cardiaques, Huiracocha (Krumm-Heller) s'efforça de demeurer en contact avec ses nombreuses loges et des collaborateurs, il continua par exemple de correspondre avec la 2ème Loge Agape (Crowley-O.T.O.) en Californie (26).

Le 19 mai 1949, Krumm-Heller mourut à Marburg, totalement isolé de ses groupes, laissant une veuve, Maria Luisa Elisabeth Frieda Julie von Diringshofen (27) et 5 enfants: Hiram Aguirre, Guadalupe, Cuauthemoc, Sieglinde, Carlotta et Parsifal (28). Il laissait également la confusion derrière lui, non seulement en ce qui concernait la question de ce successeur. Quelle organisation devrait-il en effet diriger, où et comment? L'O.T.O., en tant que Xe pour l'Amérique du Sud, sa F.R.A., dont il se disait seulement le "Soverano Comendador para Espana, America Latina, Antillas y Filipinas" ou l'Église Catholique Gnostique?

On prétent que son fils, Parsifal, avait correspondu sporadiquement avec Eugen Grosche, fondateur de la Fraternitas Saturni. Il prit Marcelo Ramos Motta comme élève particulier en Allemagne et aux États-Unis. Parsifal resta en Australie avec sa femme et son fils, à partir de 1955, et se drapa dans le silence.

Son approche particulière de la F.R.A. et les diverses altérations du travail de son père alors qu'il essayait de diriger depuis l'Allemagne les groupe de la F.R.A., plaça les différentes branches de la F.R.A. dans une très grande confusion et une situation indécise. Plus encore, il lui arriva de désinformer: le 7 september 1994, il accorda un entretien à quelques membres du "Caliphat", un nouveau O.T.O. fondé en Amérique en 1977. À cette occasion, il émit l'opinion, absolument sans fondement, selon laquelle son père Arnoldo Krumm-Heller aurait fondé l'O.T.O.A[ntiqua] (version de l'O.T.O. imprégnée de Voudoun, longtemps dirigée par Michael P. Bertiaux).



L'évolutions des différentes F.R.A.

Brésil



Krumm-Heller signa trois chartes le 15 avril 1933 et une quatrième le 27 juillet 1934. Les membres les plus actifs, au Brésil, étaient Joaquim Soarez de Oliveira (1899-1946) et J. Elias Bucheli du "World Circle of Arcane Orders" de Swinburne Clymer (29). La F.R.A. brésilienne devint alors FRC, Fraternité de la Rose+Croix, sans accepter toutefois, Thelema de Crowley comme base principale (30). En mars 1942, avant la fusion de l'organisation de Krumm-Heller avec celle de Clymer, l'organisation de Clymer, à Rio de Janeiro, était dirigée par Oliveira, Duval Ernani de Paula et Manuel Victoriano Soares. Krumm-Heller désigna par lettre son successeur à Rio de Janeiro, il s'agissait du pharmacien Albert Wolf, qui vivait alors en Allemagne. Bien que Parsifal Krumm-Heller approuvât la décision de son père (31), Wolf ne rencontra pas l'approbation de Clymer. Il mourut au Brésil en 1950, remplacé par Ernani de Paula. De Paula, toujours en vie, possède l'un des trois graals en cristal de roche qui ont échappé à la destruction (32). Ces graals furent à l'origine fabriqués pour Krumm-Heller qui en faisait usage lors des cérémonies initiatiques (33). On peut lire sur le graal en espagnol et en allemand: "Ceci est mon sang".

Clymer mourut en 1966 et fut remplacé par son fils Emerson. Aujourd'hui, la FRC Universelle est dirigée par Gerald E. Poesnecker en Pensylvanie, qui détient le deuxième graal. On suppose le troisième détruit. Jusqu'en 1994 de Paula d'éloigna de la FRC (34), mais depuis il a pris la tête tant de la F.R.A. que ce de la FRC au Brésil (35).


Chili



Krumm-Heller visita le Chili via l'Argentine où Bucheli initia Sergio Valdivia, qui dirigeait sa Aula (loge) "Rasmussen" à Bacata. Krumm-Heller voyageait avec son fils Parsifal, alors âgé de quatre ans (il est né à Barcelone en 1925). Il dut rapidement quitter le pays, les autorités locales le soupçconnant d'espionner pour le compte des bolcheviques. Clymer arrive également au Chili en mars 1941 (36). Dans les années 1980, Rosario Carey et Oscar Bravo échangèrent des documents avec la branche espagnole de la F.R.A. et son responsable Manuel Cabrera Lamparter qui publia baucoup des enseignements de la F.R.A. en 1987 (37).


Pérou



La F.R.A. fut fondée à Lima le 27 mai 1935 et dirigée par Juan Gonzales, Sigmund Sipilesko et Joaquim Duranzo (38). Le 29 septembre 1972, Manuel Garay Requena prit leur succession (39), et Paul Chavez lui succèda en 1986. Cette aile de la F.R.A. est en termes amicaux avec la branche vénézuelienne. Le 6 aôut 1974, Ruben Pilares Villa, né en 1948, fut initié dans cette F.R.A.; mais il en fut rapidement expulsé. Pilares prit contact avec le "Caliphat" en 1977 et, bien que n'appartenant à aucune ligne de succession, se désigna lui-même comme responsable d'un "O.T.O. Huiracocha F.R. Americana" ou encore d'un "O.T.O. Sudamerica". Le "Caliphat" et l'organisation de Pilares s'acceptèrent mutuellement comme "réguliers", étant donné le manque de continuité historique. Des personnalités de haut rant dans le "Caliphat" s'adressaient même à Pilares en le désignant come "Grand-Maître de l'O.T.O. d'Amérique du Sud" (40). Toutefois, son organisation ne peut prétendre à une succession "régulière" et ne rassemble en fait qu'un seul membre, lui-même (41).


Colombie



Israel Rojas Romero fut nommé président de la F.R.A. à Bogota, le 27 avril 1928 (42). Pendant son séjour en Colombie, Krumm-Heller donna des conférences sur l'occultisme dans l'opéra allemand (p.e. Parsifal de Richard Wagner) (43). Pendant le seconde guerre mondiale les contacts devinrent impossibles entre Krumm-Heller et la plupart de ses groupes. En Colombie, on le croyait mort (44). Rojas fit enregistrer légalement sa F.R.A. en 1945, elle le resta jusqu'à son décès en 1985. Sa disparition causa des batailles interminables en Colombie, qui seraient trop longues et fastidieuses à décrire dans cet article (45). Un des prétendants à la succession est Jorge Cruz Toquica, homme assez riche, auquel s'oppose Gabriel Sanchez Gaviria, soutenu par la branche vénézuelienne. Une troisième branche est celle de Gabriel Ramirez Cifuentes, jadis représentant de Ernani de Paula (Brésil), qui échangea des chartes avec les branches italiennes de la F.R.A., fondées par la branche espagnole.

Un certain Samael Aun Weor (Victor Manuel Comez Rodriguez) promulga également un "Mouvement Gnostique" connu également sous le nom de "Mouvement Chrétien Universel Gnostique" qui serait basé sur les contacts de Weor avec la branche colombienne de la F.R.A.. Tous les autres groupes de la F.R.A. s'opposèrent rigoureusement à ses prétensions, notamment quand sa branche anglaise, l'Institut Gnostique d'Anthropologie affirma que Samael était le Patriarche de l'Église Gnostique tandis que Krumm-Heller n'en était qu'un Archevêque (46).


Mexique



Gabriel Montenegro y Vargas (Zoepiron, Theopilos, 1907-1969) qui a reçu les enseignements des prêtres indiens toltèques aurait dirigé la F.R.A. mexicaine. Il fut initié en 1948 dans l'O.T.O. d'Aleister Crowley (2ème Agape Loge) (47). Montenegro visita l'O.T.O. de H.J. Metzger à Stein en Suisse, en 1967, qui était "vraiment un petit coin de paradis" (48). Pendant son séjours suisse, Montenegro fut nommé par Metzger Souverain de l'O.T.O. d'Amérique du Sud et du Nord, parce qu'il n'y avait pas d'autre loge active sur le continent américain.


Cuba



À Cuba, Johannes Rider (49) créa la F.R.A., l'Église Catholique Gnostique et l'O.T.O. dans la ligne traditionnelle de Krumm-Heller, prenant comme signature "33°, 90°, 97°, X° et OHO". En 1960, Rider accepta la candidature de Roberto C. Toca, né le 11 janvier 1943 à Cuba, et le nomma archevêque de l'Église Catholique Gnostique et OHO de l'O.T.O. en 1976 (50). Les photographies de sa consécration à l'épiscopat montrent un autel semblable à celui en usage dans l'O.T.O. (51). Cet O.T.O. a maintenant douze grades initiatiques comme le système de l'O.T.O. de Crowley qui avait été étendu à douze grades. Le fils de Krumm-Heller, Parsifal, prétend de ne pas connaître Roberto Toca. Selon lui, Toca n'aurait donc pu être nommé à la tête de l'O.T.O. (52). Toca quitta Cuba communiste, et, après un passage en Espagne, vit aujourd'hui en Floride, où il donne régulièrement des conférences sur une chaîne de télévision à péage. Il écrit également sur des thèmes particuliers au thélémisme dans les journaux hispanisants (53). Tous ses ordres sont maintentant rassemblés dans un "Conclave Universel Initiatique", CUI (54).


Espagne



En 1933, Krumm-Heller donna une charte à Dionisio Rios Ballester (Aureolus). La même année, il voyagea à Badalone, Barcelone et Valnce, laissant tout son matériel à Rios. Puis il retourna en Allemagne jusqu'à la fin de ses jours. Après le décès de son père, Parsifal Krumm-Heller, alors âgé d'environ trente ans, désigna Rios Ballester comme le successeur espagnol, tout en demandant la restitution du matériel de son père. En 1979, Manuel Cabrera Lamparter reçut une charte de Rios et prit la direction de la F.R.A. à la mort de Rios, la même année. En 1986, Manuel Lamparter fut reconnu par Roberto Toca. Lamparter publia des documents de la F.R.A., des chartes émises à la fois pour la F.R.A. et l'O.T.O. italiens. Lamparter devint également l'OHO de l'O.T.O.A de Michael P. Bertiaux, en 1982.



Autriche

C'est en 1937 que Eduard Munninger (Medardus, 1901-1965) loua le château autrichien de Kraempelstein, où il installa un petit hôtel. Il y tenait les réunions de sa "Fraternitas Crucis Austriae". Le 8 mai 1951, il déclara à Clymer qu'il avait été désigné par Krumm-Heller pour lui succéder en Autriche. Munninger, également théosophe se lia à la branche allemande de l'AMORC et dénomma rapidement son groupe "Antiquus Arcanus Ordo Rosae Rubeae Aureae Crucis", AAORRAC. Ce terme était déjà utilisé par Krumm-Heller, Theodor Reuss, et par Spencer Lewis, le fondateur de l'AMORC, mais à chaque fois dans différents acceptions. Comme Munninger ne rassembla jamais plus d'une poignée de disciples, AAORRAC cessa d'exister après sa mort, en 1965.
Actuellement, il existe un AAORRAC nouvellement créé qui fait beaucoup de publicité dans les magasins ésotériques allemands. Bien qu'essayant d'attirer des brebis en se référant au château de Kraempelstein, ce château, qui demeure inhabité par son propriétaire, le Conte de Vichtenstein, n'a aucun lien avec le groupe en question (55).
Burg Kraempelstrein an der Donau - Eduard Munninger


Eduard Munninger: Roses in Austria. The successor to Arnoldo Krumm-Heller


Allemagne



En 1942, Herbert Fritsche, né le 14 juin 1911 à Berlin, était assistant médical dans l'hôpital où Krumm-Heller résidait comme patient. Il fut consacré archevêque en 1947 sur un banc dans un parc. Sa consécration, qui consernait probablement la succession de la F.R.A., fut mentionnée dans un article antérieurement à propos des Églises Gnostiques. Herbert Fritsche Basilius Patriarch EGC Ecclesia Gnostica Catholica Fraternitas Rosicruciana Antiqua F.R.A.



Du Vénézuela à la tentative d'unification



En 1952, Ana Delia Gonzales "reçut avec surprise, dit-elle, un diplôme de Parsifal Krumm-Heller qui m'autorisait à représenter l'ordre dans tous ses intérêts" (56), en d'autres termes, le contrôle absolu. Ceci suscita rapidement l'hostilité de Ballester, surtout quand elle manifesta le désir d'obtenir le matériel. Après quoi, Parsifal se retira de l'affaire. En 1960, Metzger publia une annonce dans l'Anuario Americano Bucheli, appelant tous les disciples de Krumm-Heller à se rallier à sa bannière, et à se placer sous son autorité. Metzger, mécontent du succès de Clymer à Rio, essaya de trouver des appuis puis inclut toutes les branches de la F.R.A. dans sa juridiction. Ana Delia rendit visite à Metzger à Stein à deux reprises et reçut le titre de Conseiller pour les pays d'Amérique Centrae et du Sud. En décembre 1963, elle envoya une circulaire à tous les groupes descendant de Krumm-Heller. "Malgré tout, signale-t-elle, mes titres n'étaient que peu appréciés des directeurs plus âgés des Halls colombiens, brésiliens et mexicains ..." mais les Halls du Chili, du Pérou, de la Bolivie, du Guatemala et de Saint-Domingue poursuivirent leurs adhésion sous l'autorité de Ana Delia, c'est-à-dire de Metzger. La raison pour laquelle Ana Delia n'était pas bien acceptée résidait dans la conception selon laquelle une femme n'était pas supposée pouvoir diriger un office gnostique.

La tentative d'unifier toutes les branches de la F.R.A. échoua. La plupart des branches de la F.R.A. se considéraient comme liées spirituellement à Krumm-Heller et refusèrent une direction globale. Comme signalé plus haut, Krumm-Heller se considérait seulement comme le chef des branches installées en Espagne, Amérique Latine, aux Antilles et aux Philippines.

H.J. Metzger mourut le 14 juillet 1990, et on attend de voir quelle orientation son successuer, Annemarie Aeschbach, donnera à cet ensemble d'organisations (O.T.O., I.O. (57), F.R.A. et Ecclesia Gnostica Catholica). En juin 1991, Ana Delia Gonzales se rendit de nouveau à Stein (58).
Selon la rumeur, elle repartit fort décue ...



© P.R. König, Juin 1998, "L'Esprit des Choses" no 19/20, CIREM, BP 8, 58130 Guérigny, France


ANNOTATIONS:
  1. Herbert Fritsche: "Merlin", 3, Hambourg 1949, 39
  2. A. Krumm-Heller: "Osmologische Heilkunde: Magie der Duftstoffe", Berlin 1955, 110
  3. Henri Birven appelle ceci "charlatanerie" dans son article "Aus dem Leben Aleister Crowley's", in H.J. Metzger's "Oriflamme" 199, Zurich 1992. Metzger est le chef suisse de l'O.T.O.
  4. "Merlin", 39
  5. "Programa de Actividad 1986", Maracaibo 1986
  6. En plus des mémoires de Fritsche et des biographies déjà mentionnées ci-dessus, voir aussi: Ana Delia Gonzales "Dr Arnoldo Krumm-Heller-Huiracocha", Maracaibo 1956
  7. Huiracocha Pachamac est une divinité créatrice à la peau blanche, adorée par les incas du Pérou et qui a promis de revenir un jour: semblable à Jésus-Christ. Le terme "Viracocha" apparaît dans les rituels de Reuss (voir "Ein Leben fuer die Rose" et "Der Kleine Theodor Reuss Reader")
  8. "Le livre d'or", Krumm-Heller, 13-18
  9. "Le livre d'or", Krumm-Heller, 13-18
  10. R.S. Clymer: "Le livre de la Rose-Croix", vo. III, Quakertown 1949, 266. Également dans "Conferencias Esotericos" de Krumm-Heller, Mexico 25 mars 1909, 1
  11. Fritsche, "Merlin", 39
  12. Krumm-Heller: "Fuer Freiheit und Recht", Berlin 1918, et "Ein Leben fuer die Rose"
  13. Se reporter à l'ouvrage de Koenig "Abramelin & Co."
  14. Munich 1921, 32
  15. Trois degrés francs-maçons et quatre degrés spirituels, peut-être suivis des degrés VIII° à X° de l'O.T.O. pour faire 10 degrés. Il faut insister sur le fait que la magie sexuelle de Krumm-Heller était ascétique et aucunement libertine
  16. Birven chercha également à prendre à la tête de l'O.T.O.
  17. Karl Germer à Aleister Crowley, lettre datée du 17 février 1928
  18. Facsimilé de lettre à ce propos dans "Das Beste von Heinrich Traenker", Munich 1995
  19. Les archives sont au Warburg Institute à Londres et seront bientôt accessible au public. On peut dès maintenant se procurer des copies sur microfilm des documents
  20. Henri Birven, "Oriflamme" 120, Zurich 1972, 1362
  21. Marcelo Ramos Motta: "Oriflamme" VI;3, Nashville 1983, 434
  22. Heinrich Wendt, un reporter a vu la charte en question
  23. Krumm-Heller: "Logos", Berlin 1930, 45
  24. Krumm-Heller: "Recuerdos de mi peregrincacion", dans "Rosa-Cruz" IV;3, Berlin 1930, 232
  25. Facsimilé à paraître dans "Noch mehr Materialien zum O.T.O." de Koenig (1999)
  26. Minutes de la rencontre de la loge du 5 mars 1948
  27. "Livre d'or", 17
  28. "Programa de Actividad 1986", Maracaibo 1986
  29. Clymer III, xxiv
  30. Thelema n'est pas plus familière à la plupart des autres branches de la F.R.A.
  31. "Estudios Esotericos Rosacruces" 6, Medellin 1986, 7
  32. Photographie dans "Ein Leben fuer die Rose" de Koenig
  33. "Estudios Esotericos Rosacruces" 6, 1
  34. Lettre datée du 12 juin 1991
  35. Entretien avec l'auteur au Brésil en mai 1994
  36. Clymer III, 208
  37. "Las ensenanzas de la Antigua Fraternidad Rosa-Cruz", Malaga 1987
  38. Reglamento" (sans date)
  39. Photographies dans "Gnosis" 4, Pérou 1991, 30
  40. Helen Parsons-Smith à R. Pilares V., lettre datée du 19 septembre 1980
  41. Voir une photographie de Pilares dans "Ein Leben fuer die Rose"
  42. "Rosa-Cruz de Oro" 139, Bogota 1985, 3
  43. Israel Rojas B.": Por los Senderos del Mundo", non daté
  44. "Fraternidad Rosa-Cruz Antigua" 29, 1949, 18
  45. Le lecteur intéressé peut se référer au livre de P.R. Koenig "Ein Leben fuer die Rose"
  46. C. Amagro, lettre datée du 5 mai 1992
  47. Minutes datée du 5 mars 1948
  48. Lettre de Montenegro à Guenther Naber, datée du 2 mai 1967
  49. À noter que Johannes Rider guérit d'un cancer en se soignant avec des herbes médicinales
  50. Richard P. Daley: "Iglesia Catolica del Rito Antiqueno", Florida, non daté
  51. Six reproductions sont publiées dans "Ein Leben fuer die Rose"
  52. Parsifal Krumm-Heller dans un entretien du 7 septembre 1994 accordé à des représentant du "Caliphat"
  53. Par exemple: "El Sol de la Florida" 2, Octobre 1982, 5
  54. Toca, lettre datée du 3 avril 1992
  55. Visite de l'auteur et correspondance avec le Conte
  56. Lettre datée du 4 mars 1989, Diplôme dans "Materialien zum OTO", 1994
  57. Ordre des Illuminati
  58. Ana Delia G., lettre datée du 27 février 1992




Dutch version
English Version

A nucleus of this article was a paper read for C.E.S.N.U.R. at the University of Recife in 1994.

Dance the Adolf Hitler. Krumm-Heller and his Hitlerianismo
back to the main page about the Fraternitas Rosicruciana Antiqua




sitemap avancé
Chercher le site Phénomène-O.T.O.



Phénomène-O.T.O.   page de navigation   |    page d'accueil    |    mail   Peter-R. Koenig    |    Quoi de neuf ?


Traductions françaises




       pre-Ordo Templi Orientis emblem

Concernant les écrits antidémocratiques, racistes et misanthropes de Crowley, ses disciples soulignent : « la raison [que quelques] aspects de Thelema sont omis [dans la discussion publique] indique le problème réel avec la présentation de Thelema comme une religion et essayant d'obtenir pour Thelema une sanction du gouvernement ou approuvé par le public : Thelema est finalement en revanche transgressive de la société normative. Thelema rejette la morale et les valeurs de la société normative et agit pour transgresser et violer ces normes. De l'inclusion des substances intoxicantes dans les rituels, à la perception positive de la sexualité, souvent considérée comme favorisant la promiscuité, le proautoritaire et l’aspect Nietzschéenne de Thelema, la société normative a beaucoup rejeter en Thelema et inversement, Thelema encourage ses adhérents à rejeter la plupart des aspects de la société normative. » [Journal of Thelemic Studies, 1;2, 2008, page 40, traduit]. Voir aussi « The Templar's Reich ».









Cliquer ici pour retourner à la web-page passée ou usez la barre de navigation Java:

Memphis Misraim Carl Kellner Spermo-Gnostics The Early Years O.T.O. Rituals Ecclesia Gnostica Catholica Fraternitas Rosicruciana Antiqua Fraternitas Saturni Typhonian O.T.O. 'Caliphate' Pictures RealAudio and MP3 David Bowie Self Portrait Books on O.T.O. Deutsche Beiträge Charles Manson Illuminati